« La violence ne les dérange pas au gouvernement. C’est faux. Ça ne les dérange pas du tout pour moi. Ils ne sont peut-être pas contents d’avoir quelque chose de brûlé, mais ce que je veux dire, c’est que ça les sert. »

 


Priscillia Ludosky ne lâche jamais. Celle qui a été l’élément déclencheur du mouvement des Gilets Jaunes avec sa pétition sur la hausse des prix du carburant à la pompe a trouvé sa place dans le mouvement en devenant la porte-voix de citoyennes et citoyens qui lui confiaient leur misère et leur colère du fait de violences institutionnelles subies et invisibilisées depuis bien trop longtemps. Elle cherche, creuse et dénonce sans relâche ces violences sociales, environnementales et maintenant sanitaires – elle vient tout juste de publier un pavé (dans la mare) sur la gestion gouvernementale du Covid -,  des scandales persistants qui minent notre société en profondeur.

Priscillia Ludosky se bat avec les armes de l’intelligence et du coeur, avec persévérance et pédagogie. Elle propose des alternatives sérieuses à notre système délétère. L’entendre dans ce podcast était une évidence.

Crédits :

Titre diffusé dans le podcast (extrait):
« La Fin de leur monde » I AM

Mixage et musique originale : Nikita Gouzovsky

Diffusion sur Art District Radio les mardi 16 et jeudi 18 mars à 11h.

A écouter également sur la chaîne Youtube La Force de la Non-Violence en cliquant ici.

Merci au lieu associatif et militant,  La Base, qui nous a accueilli dans le cadre de l’enregistrement de cette interview : https://labase.paris/

Ce podcast a besoin de vous pour continuer à vivre! Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un don en cliquant sur le lien suivant : https://www.helloasso.com/associations/non-violence-xxi/formulaires/3/widget